Campagne: Elections 2017

 

 

Le contexte

La France fait face aujourd’hui à des défis réels en matière de sécurité, d’accueil des réfugiés et de crise économique. Mais au lieu d’y répondre de manière responsable, de nombreux représentants politiques adoptent une rhétorique de la peur et du rejet de l’autre, stigmatisant et attaquant les droits de groupes entiers de la population. Au nom de la sécurité, les réfugiés et migrants, les Roms et les musulmans, parmi d’autres, font office de boucs émissaires et subissent discriminations et violations de leurs droits. La liberté d’expression, de manifestation, la présomption d’innocence sont attaquées. Le droit d’asile est remis en question et l’accueil digne des réfugiés semble devenu impossible. Les débats électoraux du premier semestre 2017 auront des incidences directes sur le respect et les garanties qui seront apportés à nos droits. Ils sont l’occasion de rappeler que le respect des droits humains de tous et de toutes est la condition d’une société juste et libre, dans laquelle chacun.e peut vivre dignement et en sécurité. Les droits humains ne sont pas le problème, ils font partie de la solution.
En cette période d’élections, présidentielle et législatives, il y a urgence à nous mobiliser pour le rappeler haut et fort.

Nos objectifs

Parmi nos nombreux sujets de préoccupation sur la politique de la France en matière de droits humains, nous avons choisi de mettre l’accent sur deux thématiques :
  • Les attaques aux libertés menées au nom de la sécurité, avec en particulier la pérennisation de l’état d’urgence,
  • La question de l’accueil des réfugiés.
Les deux objectifs de cette campagne sont :
  • interpeller les candidat.e.s pour qu’ils et elles s’engagent publiquement à garantir et à renforcer le respect des droits humains pour tous et toutes,
  • alerter l’opinion publique sur les attaques aux droits humains en France et montrer que des solutions respectueuses de ces droits existent, notamment sur nos deux préoccupations majeures : l’accueil des réfugiés et la défense des libertés publiques (liberté d’expression, de manifestation, de croyance…).

La présence des forces de l’ordre dans les lieux publics a été renforcée en France pendant l’état d’urgence.Place de la République, Paris, 22 novembre 2015 © Loic Venance / AFP / Getty Images

Comment participer:

1/ Diffuser largement, entre le 15 mars et le 7 mai, le guide « Infos ou intox » sur les réfugiés et l’état d’urgence, lors de vos activités, auprès d’autres associations locales, dans des lieux publics (médiathèques, lieux culturels, bars, etc).
2/ Participer à la journée nationale de mobilisation « Infos ou intox » le 15 avril, pour aller à la rencontre du public et le sensibiliser à nos messages.
3/ Mobiliser les citoyen.ne.s autour de nos messages. Nous vous proposons de relayer et faire signer une carte portant un message simple : « Je veux une France terre d’accueil et de libertés ».  L’ensemble des cartes signées par le public seront remises au futur président de la République.
4/ Organiser des actions de sensibilisation et de mobilisation autour du rapport « Droit de manifestation en France » (publication prévue le 12 avril).
5/ Interpeller les candidat.e.s aux législatives et être réactifs aux propos des candidat.e.s à la présidentielle (ce travail en amont de la présidentielle sera essentiellement réalisé au niveau national mais des déclinaisons locales pourront être proposées).

Calendrier et temps forts:

  • février : lancement de la campagne
  • mars : mise à disposition du guide « Infos ou intox »
  • début avril : lancement de la mobilisation pour interpeller les candidat.e.s aux législatives
  • autour du 12 avril : publication du rapport « Droit de manifestation en France »
  • 15 avril : journée nationale d’action « infos ou intox »
  • 23 avril : 1er tour de l’élection présidentielle
  • 7 mai : 2nd tour de l’élection présidentielle
  • 11 juin : 1er tour des élections législatives
  • 18 juin : 2nd tour des élections législatives

Campagne de février à juin 2017.

Contacter le référent:
Nicolas Krameyer
Responsable du programme Libertés
+33(0)1 53 38 66 16

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s